Mémoire des RIFFLART
Le village de Malonne

 Au cours de la période contemporaine, Malonne vit au rythme de Namur. Le fort de Malonne, intégré aux fortifications de Namur (la cinquième enceinte comporte 9 forts, bâtis en 1880 sur les collines avoisinant la cité mosane) servit à la défense de la ville en 1914 et en 1940. Au cours de ce second siège, sa reddition n'eut lieu que le 21 mai, soit une semaine après le retrait des fantassins de la PFN (position fortifiée de Namur) du fait du franchissement de la Meuse un peu plus au sud, à Houx et à Leffe. L'historien Jacques Vandenbroucke écrit : « le combat livré par les forts namurois depuis le 15 mai 1940 est totalement incroyable compte tenu des conditions du terrain », par « des Wallons issus d'un recrutement très régional ». Il rappelle que Le Figaro, entre autres, salua cette résistance, mais se plaint qu'à Namur, rien ne vint l'évoquer. Celle de 1914, à Liège et à Namur, avait permis de ralentir considérablement l'avance de l'armée allemande, comme le soulignent deux historiens irlandais (John Horne et Alan Kramer) dans leur livre sur les atrocités allemandes.

Venez à....