La famille, c'est comme un arbre

Il y a les racines, tout ce qui nous rattache profondément à nos origines et reste indispensable à un bon développement II y a le tronc où circule la sève et qui développe branches et feuilles comme l'être humain voit naître ses rejetons qui grandissent et se multiplient .. Il y a la lumière si primordiale à la vie. les saisons difficiles, la maladie la rivalité mais également la force, la longévité 
Et de même qu'il existe une grande variété d'arbres de grandeurs, de formes, de teintes, de constitutions, de milieux différents il existe aussi une grande diversité de familles chez l'homme. Des riches et des pauvres, des timides et des envahissantes, des nombreuses et des solitaires, des familles recomposées, des familles qui en font voir de toutes les couleurs, des tristes et des gaies des pacifiques et des colériques, des gentilles et des méchantes, des célèbres et des anonymes, des anciennes, des grandes, des sinistres, celles qui ne s'entendent pas et celles qui ne peuvent se séparer, les remarquables, les menacées ... 




Extrait du livre ''l'Esprit de famille' de Janine Boissard

"Dans un monde qui m'apparaît comme la mer bouleversée la famille est pour moi la maison quiète solidement close tendrement éclairée qui attend sur la butte pas trop près du rivage. De sa cheminée sortent des messages de paix qui vont se mêler aux nuages. Sitôt dans le vestibule, on est doucement assailli d'odeurs de bois ciré, de pommes au four de ce gros velours dont on faisait les rideaux autrefois. Et il y a aussi les bruits : ceux sans histoire d'une maison heureuse. Je ne peux me défendre contre cette certitude que quoiqu’il arrive de douloureux ou de terrible, cette maison tiendra le coup, que nous nous y retrouverons tous les soirs ... pour que tout simplement la vie continue comme il faut quelque part." 



Mes recherches généalogiques m'ont permis de faire un voyage dans le temps. C’est un moyen intéressant de découvrir quels étaient les mœurs, les coutumes et les modes de vie à diverses époques. J'ai pu, au hasard des recherches, rencontrer des évènements heureux et d’autres malheureux, retrouver les lieux où ont vécu nos ancêtres, etc.  
Avec cette recherche généalogique, l’histoire que l’on découvre procure des émotions, c’est une histoire authentique qui nous concerne directement. Avec le temps, et de la persévérance, la généalogie peut devenir un jeu.                                          

Pour modifier l'affichage, éditez les styles des éléments correspondants (normalement la Zone "Cadre Principale").

Pour modifier les liens du menu, éditez, copiez-collez ou supprimez les éléments-liens dedans.

Pour cacher un élément sans le supprimer, utilisez sa propriété Visible.
Pour "activer" l'affichage d'une flèche, utilisez sa propriété "Visible"
Le NOM...
Rifflart 
Nom porté surtout dans les Ardennes, les Vosges et la Somme. Variantes : Rifflart (62, 80), Riflard, Riflart. Sans doute le surnom d'un homme querelleur (voir Riflet)..RIFFLART  
-- Ribaud, comme Ribler (voleur en breton) – Rifler (en anglais). Rifflard, huissier chargé des saisies, dans le XVe siècle, se rattachent à un radical qu’on retrouve dans refare, enlever dans la loi salique ; rapere en latin. L’huissier ou Riflard avait souvent un rôle dans les mystères du moyen âge.  
 
Au XV Siècle, rifflart, venant du verbe riffler, raffler servait à désigner les sergents, les recors, de concurrence avec les noms d’agrippart, dentart, etc.  
 
Toujours au XV siècle, nous trouvons (source Trévoux II, 281) un paquet de rifflart = longue laine de la peau de mouton sans apprêt.  
 
Riflard n’est réellement français qu’avec cette orthographe, et pour désigner en menuiserie un instrument nommé Rifflart, grand rabot pour faire sauter les nœud ou quelques inégalités trop saillantes.un gros rabot dont le fer est en creux. Il sert à dégrossir le bois et un ciseau dentelé à travailler la pierre. Ordinairement de 8 ou 9 pouces .  
 
De notre temps, rifflart a été employé en langage vulgaire pour signifier un parapluie. Ce nouveau mot est dû à un acteur dans la petite ville de Picard, parut en scène avec un énorme parapluie. On baptisa ce parapluie du nom de son propriétaire et depuis lors tous ceux du même genre furent appelés des rifflarts 

Selon le chevalier de Kessel, les Rifflart, bourgeois namurois, ont origine commune avec Nicolas Rifflart, receveur général du pays et comté de Namur, anobli le 15 juillet 1518 au port des armes suivantes : "coupé d'argent et de sinople, d'argent chargé de trois aigles de sable, posées en fasce, et le sinople d'une rose d'argent". Il est l'auteur des de Rifflart, éteints, marquis d'Ittre.  
 
A Malonne, les Rifflart se sont alliés aux familles d'Otreppe, de la Chapelle, de Ronnet, (de) Chantraine, etc. Certains de ses membres furent propriétaires à la sortie de l'Ancien Régime de la ferme "de la Dierlaire", et au début du XXe siècle d'une grande villa pompeusement nommée "château Rifflart".   
 
Voir : chevalier de Kessel, "La Belgique et sa noblesse officielle et nonofficielle, Province de Namur, Bruges et Bruxelles", 1886, p. 70 ; Yvonne Lados van der Mersch, "Les ascendants du chevalier Ado Malevez", in "Recueil" XXIII de l'O.G.H.B. (Office Généalogiqueet Héraldique de Belgique), Bruxelles, 1975, pp. 58, 92 et 129 ; J. Hockay, "Vivre à Malonne (1680-1706)", Namur, 19

  
L'orthographe des noms de famille a parfois évolué au cours des siècles. • RIFAR - RIFARD - RIFART - RIFFAR - RIFFARD - RIFFART - RIFFLAERT - RIFFLAR - RIFFLARD - RIFFRART - RIFLAR – RIFLARD - RIFLART - RIIFFLARD - RYFLARD – RISFLART ...


Histoire familliale, avant-propos 

Peu d'auteur se sont succédé pour écrire ou compléter l'histoire de cette famille durant les différents siècles. Quelques chroniqueurs ne parlaient que de la famille Noble, voir Hemricourt,      Stroobant, Goethals... Mais, la réalité concernant les manants, malgré les écrits retrouvés dans le Namurois, nul trace de cette famille.

Au XXe siècle, quelques personnes jouèrent un rôle important dans la transmission de l’histoire familiale. Pour la famille Noble de Rifflart, Daniel Dellevaux par son mémoire écrit lors de l'année académique 1959-1960 étudia les manuscrits dédiés à cette famille et publia sous la direction de monsieur Arnould un mémoire intitulée ‘Histoire de la famille Rifflart du XVIe - XVIIIe siècle, notable lignée féodale du Pays de Namur. Le Marquis de Trazegnies-Ittre, châtelain au Château de Corroy, à aussi écrit sur les de Rifflart.

J’eus connaissance des archives que possédait la famille de Trazegnies. Archives remise aux archives du royaume sous le nom du 'Fond de Corroy'. Elles contiennent entre autres documents précieux, de nombreux chirographes munis de sceaux d’hommes de fiefs, des documents émanant des Souverains des Pays-Bas, des Rois de France, de notaires impériaux, etc.

Fort des travaux de Pierre Dembour concernant la Famille Laurent-Watelet qui reprend un fragment généalogique de notre famille au 20 e siècle.
Je me suis lancé dans l'aventure du passé.

En 2000, j'ai pris conscience de l’importance de ‘l'histoire de famille’: il est le trait d’union, le maillon fort entre les générations. Depuis, j’entrepris des recherches à l’Office Généalogique et héraldique de Belgique, en bibliothèque, sur la 'Toile' ou auprès des familles alliées. Aujourd’hui, je suis ravi de pouvoir trouvé des membres de cette famille que je n'avais connue lors de mon passé et qui mon apporter un éclairage sur les familles alliées, donnant à l’ascendance maternelle toutes ses lettres de noblesse.

Par les recherches de Yannick Monseweyer, fille de Rifflart Ghilaine et de Robert, officier de marine, la chaîne se format et ainsi, l’histoire des Rifflart, déclinée de génération en génération, constitue un élément incontournable du patrimoine familial.

Généalogie AGNATIQUE
Souche NOBLE
Les Maître de FORGES
Divers
« Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants. » Antoine de Saint-Exupéry