La branche NOBLE

Pour modifier l'affichage, éditez les styles des éléments correspondants (normalement la Zone "Cadre Principale").

Pour modifier les liens du menu, éditez, copiez-collez ou supprimez les éléments-liens dedans.

Pour cacher un élément sans le supprimer, utilisez sa propriété Visible.
Pour "activer" l'affichage d'une flèche, utilisez sa propriété "Visible"
Une souche dite Noble
Rifflart Colin dit Nicolas, receveur du Comté de Namur, empêché par son poste d'Argentier de Charles Quint en voyage en Espagne, reçoit en 1518 les lettres patentes de son titre de Noblesse avec armes.

"Coupé d'argent et de sinople, d'argent chargé de trois aigles de sable,   posées en fasce, et le sinople d'une rose d'argent".

Cette lignée s'éteindra par le décès en 1806 de Marie Victoire Xavière de Rifflart épouse de Gillon de Trazegnies. Ainsi tous les biens de la famille Noble sera en la possession de l'illustre famille de Trazegnies d'Ittre. Dont l'actuel Marquis de Trazegnies d'Ittre propriétaire du château de Corroy le Château en est le digne descendant.

Un faux début...
Origines légendaires. 

Par l’examen des généalogies, œuvres de hérauts d’armes su 18ème siècles ou de la fin du 17ème. Nous pourrions croire à une origine brillante de la famille Rifflart. En effet, si quelques-uns ne font pas remonter cette lignée au-delà de Nicolas, d’autres donne à ce dernier, un, deux ou trois ancêtres illustres. Mais l’ouvrage qui s’avance le plus loin dans cette voie est sans conteste celui conservé au Ministère des Affaires Etrangères à Bruxelles et intitulé ; « Plusieurs Généalogies et autres preuves – Conseil héraldique, in folio 142 ». Nous ne trouvons pas moins de sept générations antérieures au personnage qui nous intéresse.  

Suivant cet ouvrage, le premier Rifflart, aurait comme prénom Thierry, écuyer, capitaine et gouverneur du château Samson. Né au début du 14ème siècle et mort en 1397. 

Le fils de Thierry, Nommé Thierry II épousa en premières noces Marie de Warisoulx, dame de Rosée, Juzaine etc… et en deuxième noce Gertrude de Crehen. Il mourut en 1354 en laissant trois fils, Thierry le troisième, Antoine et Nicolas.
Toujours selon cette généalogie. 
Thierry le troisième du nom était selon cette généalogie, seigneur de Rosée, Juzaine, haut justicier de Sainte Marie. Il serait enterré à Rosée avec son épouse Barbe de Leloye. Antoine se serait noyé dans la Sambre le 22 août 1375.

Quant à Nicolas il mourut sans héritier. 
Ce Thierry III, aurait eu deux fils, Jacques religieux à l’abbaye de Gembloux et Nicolas, chevalier, seigneur de rosée, Juzaine, Escoeuvres, haut justicier de Sainte Marie Notre Dame. Il épousa Sibylle de Farcienne qui lui donna une fille, Jeanne et un fils Thierry IV. Qui sera Maître d’hôtel de Jean III, comte de Namur. Il épousera Catherine d’Ave et mourut en 1411. Quatre enfants suivront de cette union, Thierry IV dit Henri, Jean, François et Marguerite. 
Marguerite épouse Baudouin van den Berghe conseillé chambellan de l’empereur Ferdinand d’Autriche. 
François mourut sans hoir. Jean sera moine de l’abbaye Sainte Marie d’Oignies. 
Quant à l’ainé, Thierry IV dit Henri, épousera Marie de Villenfagne. Thierry mort en 1517 marié avec Elisabeth van Ophem, fille de Gérard et de Marguerite Schobelt. Cette dernière lui donna un fils, Nicolas Rifflart, celui-là même dont nous avons parlé comme Argentier, receveur du Comté de Namur…. 

Le frère de Thierry le IVème, prénommer Guillaume, capitaine d’une compagnie de Lances sera l’époux de Jacqueline Maniet, fille de Lambert Maniet Lieutenant du Château de Namur. 
Ce Guillaume aura deux fils, Guillaume II qui épousera la bâtarde de Marbais Suzanne et en secondes noces Jeanne Rifflart, fille de Guillaume Rifflart et de Anne de Bailliencourt. Sa fille Jacqueline épouse en premières noces. Jean d’Averdis et ensuite Gérard de Linchamp. 
Cette généalogie est identique à celle que nous pouvons trouver dans « La généalogie des illustres familles de Fiennes » 

En conclusion, seul par l'écrit viable trouvé, tel que dans les Comptes de Lille et dans   « L’histoire Généalogique de la Famille de Herzele » qui mentionne les parents de Colin alias Nicolas Rifflart comme étant Thierry et Elisabeth van Ophem. 

Ainsi nous  débuterons cette généalogie par eux. A suivre....via l'icône  lecrure, ci-dessous, choisir le livre Histoire des Rifflart d'Ittre , un admirable récit  généalogique écrit par le descendant actuel de la Marquise  Marie Victoire de Rifflart et du Marquis Eugène Gillon de Trazegnies d'Ittre.

Quelques Compléments
Les 16 quartiers de la pierre tombale de Jehan de Souhay et de Claudine de Rifflart.
Les de Trazegnies, lignée descendante des Marquis d'IItre
Une approche de la famille de Croÿ
Armorial